11 nov. 2006

Momentum pour l'écologie ?

Serait-on à la veille d'un momentum en faveur de l'écologie ?

Quelques semaines après la sortie en France du film Une vérité qui dérange, Nicolas Hulot interpelle les politiques et les citoyens en faveur d'un engagement pour la cause écologique à travers son Pacte écologique 2007.


Ce qui est intéressant ici, c'est que ce pacte est l'aboutissement d'un dépassement des partis "écologiques" traditionnels - plutôt à consonance politique - par un acteur qui n'est précisément pas soupçonné d'avoir des ambitions politiques, et qui est reconnu par l'opinion pour ne défendre que la cause écologique. Parce qu'il s'adresse directement aux candidats - et donc aux partis qui les soutiennent, il congédie les partis "verts" dans ce qu'ils ont de différentiant par rapport aux autres partis : l'écologie. Signe d'échec des partis "verts" ?...

Chacun appréciera les 10 objectifs et 5 propositions proposées dans le Pacte écologique 2007. L'engagement est ensuite affaire de chacun... Surtout par nos actes au quotidien !...

Le 6ième objectif, sur la fiscalité, me semble être le point clef de tout le dispositif, et probablement le plus difficile à atteindre. Ce n'est que par l'intégration du "cout écologique" dans l'économie qu'on permettra une réelle prise en compte de l'écologie par tous acteurs économiques - entreprises, consommateurs, gouvernements - et à réorienter la manière de produire, de consommer, de se comporter de tous les acteurs. Autant dire qu'on parle-là de réinventer notre système économique qui repose sur une consommation toujours en expansion ... On comprend que la France ne peut agir seule, même pas l'Europe, quand on songe à la quantité de produits que nous importons pour notre usage quotidien... Ce qui ne justifie évidemment pas de ne rien faire !...

Quelques liens sur le sujet, mais n'hésitez pas à en mettre d'autres dans les commentaires ;-)

5 commentaires:

Véro a dit…

Un article (en anglais) sur ce que les britanniques appellent les "food miles". J'écoutais dernièrement une émission à la BBC qui se focalisait sur la consommation des kiwis. On pense rarement au coût environnemental lorsqu'on mange un kiwi. J'ai trouvé cela édifiant et cette semaine j'ai acheté des poires. Une petite goutte ;-) Véro

Yvon a dit…

bonjour Raphael et merci de ta visite sur mon blog;
pour répondre à ta question, le thé au beurre est excellent car contrairement à une idée reçue, ce n'est pas du beurre rance mais deu beurre frais fabriqué dans une baratte originale, une panse de brebis à partir de crème delait de yak. Il suffit de mettre une noisette de beurre dans sa tasse, tout simple.
Du reste, lorsque l'on trempe sa tartine beurrée dans son bol de thé, on a une idée de ce qu'est le thé au beurre.
Pourquoi font-ils ça, tout simplement parce que le beurre est plein de vitamines et qu'en plus, une fine pellicule de graisse reste sur les lèvres, les protégeant des gerçures en haute altitude (4 500 m) avec en p;lus la rarefaction de l'oxygène.
J'espère avoir répondu à ton interrogation; je vais affiner mon article.
Bonne journée

raphael a dit…

Véro
Effectivement, nous avons pris l'habitude de consommer bon nombre de produits tout au long de l'année sans nous interroger sur les coûts de leur production. Tu me donnes là le sujet d'un prochain post... ;-)


Yvon
Merci pour ces précisions. Très ingénieux quand on n'a pas de lipstick. Le tout sans tubes en plastique... ;-)

raphael a dit…

Une autre lecture du Pacte écologique 2007 de Nicolas Hulot dans l'article Déçu, déçu, décu,... sur AgoraVox

J'ai choisi celle-là, mais il y en a d'autres... Les commentaires sont intéressants.

raphael a dit…

La majorité des candidats à l'élection présidentielle a signé le Pacte Ecologique 2007 de Nicolas Hulot (14 sur 25, engagement des candidats), à commencer par les deux principaux prétendants : Ségolène Royal et Nicolas Sarkosy